Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'agriculture biologique, c'est quoi ?

par Papillette 14 Janvier 2013, 08:44 L'article du lundi

logo AB

Manger bio, ça veut dire quoi ?

 

Manger bio cela veut dire consommer des produits issus de l'agriculture biologique. Mais qu'est ce que l'agriculture biologique? Il s'agit d'un type d'agriculture cadré par une réglementation. Ainsi n'importe quel agriculteur ne peut pas se vanter de produire bio. C'est une démarche volontaire et non imposée qui se fait à l'initiative de l'agriculteur.

Regardons cela d'un peu plus près.

 

Historiquement, dans les années 1920, un mode alternatif de production a vu le jour. Il était le fruit de réflexion d'agronomes, médecins, agriculteurs mais aussi de consommateurs qui souhaitaient déjà préserver les équilibres naturels biologiques, respecter les écosystèmes et conserver les richesses terrestres. Ce n'est qu'en 1981 que les pouvoirs publics ont officiellement reconnu l'agriculture biologique.

 

 logo AB france      logo AB europe

 

Les labels français ou européen garantissent un mode de production respectueux de l'environnement et soucieux du bien être animal tout en laissant une autonomie aux agriculteurs. Ainsi, l'utilisation des produits chimiques, l'introduction d'OGM ou encore l'élevage en batterie sont bannis. A contrario, la rotation des cultures, la mise en jachère temporaire pour le repos des terres, l'utilisation de moyens de lutte biologiques ou bien le recyclage des matières organiques font partie des principes de cette agriculture durable.

 

En France, fin 2011, l'agriculture biologique représentait 4,5% des exploitations agricoles pour plus de 975 000 hectares (3,5% de la surface agricole). C'est à dire que l'agriculture biologique est encore marginale même si elle tend à se développer de plus en plus rapidement.

 

Les agriculteurs biologiques doivent respecter un cahier des charges précis et rigoureux. La réglementation a d'abord été mise en place au niveau des productions végétales en 1991 puis en 2000, elle s'est étendue à la production animale. De plus, les produits issus de l'agriculture biologique doivent suivre un étiquetage scrupuleux permettant la traçabilité du produit : 95% minimum des ingrédients doivent être d'origine biologique, le nom et/ou le numéro d'agreement de l'organisme certificateur doit être mentionné, le nom du producteur doit également figurer sur l'étiquette.

 

Les produits importés doivent mentionner s'ils sont issus de l'agriculture UE ou non UE (UE : Union Européenne) et peuvent préciser le pays dans lequel ils ont été cultivés ou élevés.

 

Ainsi, les logos apposer sur les aliments sont une garantie de respect de la nature et des animaux.

 

Les contraintes appliquées à la mise en œuvre de l'agriculture biologique peuvent expliquer que les produits proposés sont parfois plus chers que leur équivalent non bio. Aujourd'hui la demande des consommateurs augmente dans un souci grandissant de respecter notre environnement et de conserver les valeurs nutritives de notre terre.

 

Sources : alimentation.gouv.fr, agencebio.org. 

commentaires

Jojo 04/04/2013 11:28

Bravo pour cet article très intéressant. Je suis fan de la nourriture saine, c'est donc naturellement que je me tourne vers le bio... mais bon, aujourd'hui, on ne sait plus vraiment comment
choisir, malgré tout.

Pauline 18/01/2013 14:12

Je voudrai manger bio et étant portée sur l'écologie, cela est très difficile en campagne où il faudrait faire près de 50km par semaine pour se fournir donc pas très écolo !

Haut de page