Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Doit on arrêter de consommer des produits manufacturés?

par Papillette 30 Septembre 2013, 08:37 Mais pourquoi oui - pourquoi !

 

841785.jpg

 

C'est la question que je me pose aujourd'hui après une enième découverte peu ragoutante dans un produit issus de la grande distribution.

 

J'ai depuis quelques temps un probleme avec l'alimentation. Il y a quelques années j'ai même cessé de m'alimenter correctement, je me nourrissais de blanc de poulet, de yaourts et de compotes. Certes peu équilibré mais radical pour la perte de poids... Un exemple à ne pas suivre. En retour de bâton, je me suis ensuite jetée sur les plats préparés, les quiches et autres pizzas congelées ou non. L'effet inverse à été tout de suite observé, j'ai dis à nouveau bonjour à mes kilos. Suite à cet épisode alimentaire catastrophique, je me suis astreint à avoir un régime équilibré. Ce qui ne fut pas facile au départ est devenu une habitude à laquelle j'ai du mal à déroger car je trouve les produits frais autrement plus gouteux que les préparations aseptisées du commerce. J'ai besoin de mes 5 fruits légumes par jour, de féculents et de protéines pour être bien. Et je reste également yaourtivore !

 

Mais voilà, j'observe également un autre phénomène. Mon rapport à l'alimentation a changé et se radicalise depuis quelques années : je consomme bio et/ou local autant que je le peux. Comme je le disais plus haut, j'ai déjà supprimé de mon régime alimentaire les plats préparés et les produits prêt à consommer. D'une part parce que désormais je n'aime pas ne pas connaitre ni l'origine ni le contenu d'un plat et d'autre part parce que les conservateurs et autres sucre/sel n'ont contribué qu'à me faire grossir il y a quelques années. C'est pour cela que je n'ai ni congélateur ni micro onde. Je ne peux ainsi quasiment plus acheter de produits surgelés souvent vendus en quantité ni de plats tout prêt ! J'achete des produits frais en petite quantité que je transforme moi même. Même en cas de grosse flemme, je préfère manger un bout de pain et de fromage plutôt que de succomber à la "boîte de conserve de survie" stockée au fin fond de mon garde manger. Je rejete les produits manufacturés et quand je dois en manger, je le fais malgré moi du bout des lèvres.

 

Tout cela pour dire que tout ceci est né lorsque j'étais étudiante :

- J'ai banni les salades vertes lavées et emballées après avoir découvert des rognures d'ongles à l'intérieur d'un paquet.

- J'ai stoppé net la consommation de sandwichs contenant des oeufs apres avoir été malade suite à l'absorption d'un sandwich au gout douteux.

- J'ai arrêté le poisson congelé apres avoir trouvé des vers à l'intérieur.

- Je rechigne à acheter de la viande emballée pour en avoir vu plus d'une fois périmer avant la date.

- Aujourd'hui j'arrête pendant quelques temps les pates déshydratées car je viens de découvrir des mites alimentaires à l'ouverture d'un paquet.

Heureusement pour moi, je l'ai acheté hier et je l'ai laissé posé sur le plan de travail. Ainsi les risques de contamination de mes autres denrées sont je l'espère minimes. Quelle aurait pu être la propagation de ces mites alimentaires provenant de l'usine ou du supermarché (?) sur mes autres farines, semoules et légumes secs?

 

Ce faux pas supplémentaire provenant des circuits de grande distribution brise encore plus ma confiance envers les produits manufacturés et me font penser aujourd'hui à fabriquer moi même la totalité de ce que je consomme, à être encore plus vigilante quant aux conditions de stockage et d'achat.

Je suis outrée de voir que dans notre pays ultra normalisé et hyper réglementé, on peut encore tomber sur ce genre de mauvaise surprise ! Alors peut être que je suis trop sélective mais je préfère de loin un légume tout biscornu et bon à un produit manufacturé périmé avant la date ou au contenu incongru.

Je ne vais quasiment jamais dans les grandes surfaces, je prefere les circuits courts et les produits locaux. Je crois que cette mésaventure ne fait que renforcer mes a priori et m'éloigne encore un peu plus loin de la grande consommation.

 

Les produits manufacturés sont ils toujours voués à être source d'écoeurement ?

commentaires

Frédéric 01/10/2013 07:36

Le fait de trouver des "mites" ne devrait pas "te" poser de pb, je m'explique, cela fait maintenant... quelques (dizaines) d'années que l'on mange presque quasiment que local et/ou bio. Or lors de
nos débuts nous étions surpris de trouver de ces "mites" dans les produits bio, ce qui n'est pas étonnant, vu que justement ils ne sont pas traités. Nos (grands)parents nettoyaient les farines des
charençons.

Sinon entièrement d'accord avec ce que tu écris, la seule question que je me pose, si personnellement, en cas de flemme, je serais un peu comme toi à prendre ce qu'il y a (genre pain / fromage) le
fait que nous soyons passé dans une société de "l'immédiateté" il va être difficile de revenir de la cuisson microonde (liée à l'alimentation contemporaine rapide et préparée) au four (même à
chaleur tournante). Mais le pire n'est jamais certain et c'est un plaisir de voir les blogs cuisine sortir ainsi (et les livres de cuisine sont aussi au top des ventes) dont le tiens ! Bravo et
merci

chaleureusement

Frédéric

crevette 30/09/2013 22:16

Je te rejoins sur le point majeur. Le fait maison c'est ce qu'il y a de mieux. Après personnellement j'aurais du mal à me passer de produits industriels. Première raison, uniquement bio en région
parisienne cela coûte une blinde et c'est hors de mon budget. Sachant que le non bio n'est pas donné de base. S'ajoute à ça le temps, j'avoue qu'après mes 8h des taf et mes 3h de trajet dans la
journée je n'ai souvent pas la force de cuisiner.
Mais quand on peut manger bio c'est l'idéal. Dans le cas contraire, je pense que manger 5 fruits et légumes par jour peut être plus mauvais que bon avec les pesticides qu'ils contiennent.
Malheureusement en terme de productivité le bio uniquement n'est pas viable. En attendant à défaut d'être bio, je consomme les fruits et légumes de saison et essaye au maximum de manger frais...

Skulls & Polish 30/09/2013 15:49

Y'a quelques années ton article ne m'aurait pas trop parlé j'avoue... Maintenant, j'approche de la trentaine, j'ai déjà été malade avec une pizza sodebo ovale, et depuis j'ai beaucoup de mal avec
tout ça.
Maintenant, je consomme encore des produits tout prets, mais beaucoup moins. J'ai mon panier de légumes bio qui arrive toutes les semaines, et si jamais je trouve une chenille dans mon brocoli, au
moins je sais qu'il a pas été arrosé d'insecticide. En plus j'ai la chance d'avoir une petite place à côté de chez moi avec un bon boulanger, un poissonnier, un boucher, un charcutier et un
fromager! Franchement je vois pas pourquoi j'irai acheter ma viande aussi cher et de moindre qualité au supermarché! :D
Y'a quelques produits par contre pour lesquels j'ai du mal à ne plus acheter au supermarché: j'adooooore les nouilles japonnaises :(

Bref, ton article ne me surprend pas. J'ai de plus en plus de mal à ne pas savoir d'où vient ma nourriture...

kareva 30/09/2013 15:33

Je te rejoins complètement! il n'y a pas de mystères:quand on nous bombarde de promos à la rentrée (viandes,lots,..),il y a forcément rabais sur la qualité.Je suis horrifiée de voir des poulets à
2-3 € le kg :mais avec quoi à t'on pu les nourrir?? on est consommateur, c'est à nous de changer les choses avec nos achats (marchés, biocoop,producteurs,..).C'est un respect pour son propre corps,
pour la santé de sa famille et pour l'environnement!je fais moi-même:mes yaourts (au four donc fournée de 14 pots!),mes pâtes à tarte, gâteau,..très peu de viande.Budget sorties en baisse pour
compenser la hausse de qualité de l'alimentation.Bonne jounée.
Kareva

Circée 30/09/2013 12:59

Je te rejoins sur pas mal de points, même si j'ai du mal à me défaire des supermarchés, du fait de ma situation familiale et professionnelle. Je fais déjà beaucoup de produits maison (pain,
yaourts, plats etc ...) mais il ne m'est pas possible de tout faire si d'aller chez des producteurs locaux à cause des distances, mais en effet j'y songe aussi ...

Anna (La cuisine d'Anna et Olivia) 30/09/2013 11:09

Je comprends tout à fait ton point de vue ! J'ai déserté définitivement les supermarchés depuis presqu'un an et je le vis très bien ;-) !! Bon par contre, faut dire que j'ai la chance de vivre dans
un endroit où je peux trouver très facilement des produits bio et locaux (bcp de producteurs, une petite épicerie bio avec que des produits locaux, un marché à 2 pas de chez moi), ce qui n'est pas
le cas de tout le monde (je pense à mes parents qui sont pris en otage par un seul supermarché...).
En ce qui concerne les "petites bêtes" que tu as trouvé dans tes pâtes, il m'arrive d'en trouver dans mes produits secs bio alors qu'avant je n'en avais jamais trouvé... Du coup je privilégie la
conservation en bocaux en verre où j'y ajoute une feuille de laurier (il paraît que c'est un répulsif).

CooknFocus 30/09/2013 09:16

Nous serons je crois très nombreuses à se reconnaître dans ton article.
Le Cash Investigation d'il y a 15 jours, "Les récoltes de la honte" aura sonner le glas de ma consommation de tomates pelées (si pratiques pour des sauces maisons).
Et pour les mites alimentaires, j'espère pour toi que tu n'en aura pas. J'en ai eu il y a quelques années, et n'en suis toujours pas débarrassée malgré un nettoyage régulier des placards et des
plaques antimites un peu partout. Mettre tes produits dans des bocaux avec caoutchouc les préservera des mites.

BOnne journée à toi, et merci pour ton article :)

Papillette 30/09/2013 09:20



Oui, pour les bocaux en verre, je conserve déjà une partie de mes aliments secs de la sorte. Je pense que désormais tout sera en bocal en verre. 



Bull'Elodie 30/09/2013 09:14

cela fait longtemps que je pense à acheter de meilleurs produits. Tes anecdotes m'ont donné des hauts le coeur !
Travaillant en grande distri, j'avais la facilité de faire mes courses dans mon magasin (et pour les horaires c'était plus simple aussi) il faut dire que quand tu as 5% tu ne craches pas dessus =D
Maintenant que je n'ai plus tout ça, je pense privilégier les marchés. J'ai de la chance d'en avoir 2 sur St Seb et surtout d'avoir le temps maintenant d'y aller =)

jolie margot 30/09/2013 09:06

Je te rejoins sur ce point, sans être tombé sur des horreur en faisant mes courses, sauf de rares fois.
Je consomme aussi bio et locale et suite à un déménagement cet été, j'ai fait pendant une courte période mes courses dans un supermarché classique.
Les produits sont effectivement bien moins cher que dans un supermarché bio, mais cher pour la qualité du produit. C'était infecte niveau goût et bourré d'additifs.

Haut de page